Mise en orbite en 2011 et hors de contrôle depuis 2016, la station spatiale chinoise Tiangong-1 (« Palais céleste ») doit retomber sur Terre. Selon les prévisions de l’Agence spatiale européenne (ESA) et de la Nasa, la chute devait intervenir entre le 31 mars, dans l’après-midi, et le 1er avril, en début de journée. Dans un communiqué publié aujourd’hui, l’ESA donne une nouvelle fenêtre comprise entre demian après-midi et lundi matin.

D’après les différentes observations faites par les spécialistes, l’entrée de la station spatiale chinoise serait dans une fenêtre au alentour  de 23h25 UTC le 1er avril (soit le 2 avril, 1 h 25 heure de Paris). Cependant cela reste très variable et elle aura lieu entre les latitudes 43ºN et 43ºS.

Crédit: © ESA

La station spatiale chinoise Tiangong-1 serait à moins de 200 kilomètres d’altitude et descendrait d’environ 5 kilomètres par jour, a indiqué l’Observatoire de Paris qui, à travers l’IMCCE, s’efforce aussi de déterminer l’endroit où les débris du « palais céleste » pourraient tomber. Évidemment, la vitesse de sa descente s’accélère, « à mesure que la station traverse les couches de l’atmosphère de plus en plus denses ».

Lancé à une vitesse de 30.000 km/h, l’engin va alors perdre ses principaux éléments. Les panneaux solaires et les antennes vont se détacher. L’échauffement thermique va ensuite faire fondre l’essentiel des matériaux. Seule une toute petite partie de la structure de la station va atteindre la terre ferme. Les experts évoquent des pièces de quelques dizaines de kilos. En France, Perpignan et la Corse pourraient notamment être touchées. Mais la chance qu’un débris provenant d’un tel objet tombe sur un humain n’est que d’1 sur 3.200, selon la NASA.

Si vous voulez suivre son entrée dans l’atmosphérique de la station plus ou moins en temps réel. Les sites comme  Virtual Telescope propose des observations en direct, SatflareSatview ou N2YO.com donnent à voir la position de la station selon les dernières données récoltées et Aerospace offre de nombreuses informations sur la position, l’altitude ou la vitesse de la station. Des informations seront également proposées sur les comptes Twitter de l’ESA, du CNES et de la NASA. Des sites annoncent des vidéos en temps réel.

Animation des images radar de Tiangong-1 prises le 27 mars 2018. © Fraunhofer FHR

Sources: https://www.futura-sciences.com/sciences/actualites/utilisation-espace-tiangong-1-suivez-direct-chute-station-spatiale-chinoise-64469/

https://www.futura-sciences.com/sciences/actualites/utilisation-espace-tiangong-1-suivez-direct-chute-station-spatiale-chinoise-64469/

http://www.rtl.fr/actu/futur/tiangong-1-comment-suivre-la-chute-de-la-station-spatiale-chinoise-en-direct-7792842433

 

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *