Gérez la tristesse, le désespoir et la douleur

Image source : pixabay 

Selon votre signe, voici comment vous gérez la tristesse, le désespoir et la douleur

Si vous avez l’habitude de vous tourner vers les étoiles pour obtenir une directive et un aperçu concernant votre place dans ce vaste monde, alors vous accordez fort probablement déjà beaucoup d’attention à votre signe astrologique et à la façon dont il vous représente.

L’astrologie est un outil puissant que nous pouvons utiliser pour en savoir davantage sur notre personnalité et sur la façon dont les choses devraient fonctionner dans le grand ordre des choses. Cela pourrait être particulièrement utile dans les moments où vous devez faire face à des moments tristes de votre vie.

Chaque signe gère les souffrances, les douleurs et la tristesse à sa manière. Si vous avez été enlisé dans une ornière, en apprendre davantage sur soi en cette matière ne pourrait être que bénéfique!

Selon votre signe, voici comment vous gérez la tristesse, le désespoir et la douleur :

Bélier (21 Mars – 19 Avril)

Quand la flamme du Bélier est éteinte par la tristesse, il a tendance à devenir impulsif, réactif et en colère. Vous casserez vos routines quotidiennes et habitudes avec une tendance à vous disputer avec les autres.

Vous chercherez automatiquement le conflit et vous n’avez plus aucun enthousiasme.

Il est difficile de lui faire entendre raison, et son charisme en devient parfois énervant. Sa force vitale le pousse toujours à aller de l’avant, au risque d’être arrogant dans sa façon de penser et sa manière de s’exprimer.

A l’écoute de lui-même, il délaisse parfois son interlocuteur en s’abandonnant à son « Moi » qui aime dominer.

C’est pour cela qu’il  peut parfois se retrouver seul. Dans ces moments de solitude, il cherche à reconsidérer les choses afin de retrouver un sens à sa vie. C’est l’occasion pour lui de vivre pleinement ses émotions, de mettre de côté cette personnalité si imposante en société afin d’affronter des sentiments refoulés, pour mieux repartir le lendemain. Dans ces rares moments de solitude, le Bélier aime rêver et se projeter dans l’avenir. Son imagination débordante le place souvent dans des situations invraisemblables.

Taureau (20 Avril – 20 Mai)

Lorsque la tristesse s’empare du monde du Taureau, il optera pour la solitude et l’isolement.

Il est également sujet à des frénésies alimentaires qui s’accompagnent souvent d’un manque absolu de volonté qu’elle soit physique ou morale.

Vous n’avez tout simplement pas de patience, et vous vous mettez facilement en colère.

C’est aussi un personnage qui rumine dans son coin. Il a du mal à pardonner et se montre rancunier lorsque quelqu’un lui fait du mal. Le Taureau se complaît dans le bonheur qu’il aime partager avec autrui, mais ne supporte pas l’égoïsme, l’individualisme, l’injustice et l’indifférence. Toutes ces choses peuvent l’amener à se replier sur lui-même et risquent de l’enfermer dans sa propre solitude.

De plus, le Taureau peut se montrer entêté comme le Bélier, il a tendance à s’enliser dans des situations insolubles.  Individu déterminé par nature, le Taureau se sent toujours très investi lorsqu’il fait quelque chose et son goût prononcé pour les choses bien faites en fait une personne perfectionniste, parfois de manière excessive.

Gémeaux (21 Mai – 20 Juin)

Déprimé, le Gémeaux aura tendance à suranalyer les choses au point de laisser essentiellement de côté la réalité. Vous méprisez la tristesse. Et cela fait de vous une personne calme et distante.

Imprévisible par nature, il peut peut dégager une double personnalité. Tantôt communicatifs et joviaux, tantôt préoccupés par leur propre devenir, les Gémeaux sont finalement difficiles à cerner.

Son objectif peut paraître flou aux yeux des autres et il est parfois difficile de comprendre leurs décisions. Son appétence naturelle pour la communication en fait un orateur hors pair qui réussit à s’adapter à toutes les situations. Son aisance relationnelle est telle qu’il peut facilement profiter de la crédulité de son entourage, et se faufiler dans des endroits dans lesquels on ne l’attend pas.

Le Gémeaux surprend, étonne. Il suit tellement de chemins différents qu’on a du mal à comprendre dans quelle direction il se dirige. Si leur espace vital est menacé, il est capable de mettre les voiles sans laisser de traces.

Lorsqu’un Gémeaux est triste, il se mure dans le silence et réfléchit beaucoup trop .

Cancer (21 Juin – 22 Juillet)

Le Cancer devient très bouleversé quand quelque chose de tragique lui arrive. Le mal vous est si insupportable que cela donne souvent place à des maux d’estomac. Vous vous sentez aussi séparé du reste du monde.

Trop émotionnel, il est très rapidement en manque d’affection et a la larme facile.

Il éprouve le besoin de se sentir entouré, protégé. Cela rejaillit sur son entourage avec qui il cherche à établir une relation de grande proximité. Il aspire par dessus tout à une vie de famille réussie. On peut considérer que le Cancer est pleinement épanoui dès lors qu’il jouit d’un cercle familial solide et d’un groupe d’amis soudé. Ses proches, sa famille et ses amis constituent une forme de carapace dans laquelle il se plaît à évoluer. De ce fait, c’est un individu routinier. Il abhorre tout ce qui est de l’ordre de l’imprévisible et le changement le révulse. A l’inverse du Gémeaux, le Cancer aime le confort de son foyer et se réalise pleinement dans sa routine quotidienne.

Cependant, c’est un individu exigeant, tantôt fragile, tantôt dominateur, qui a du mal à s’imposer lorsqu’il sort de son cadre classique. Il est prêt à toute forme de compromis pour être accepté, pour être apprécié de l’autre. Mais si malgré les efforts entrepris la situation déborde, il est capable d’une longue période de nostalgie pendant laquelle il se perd dans ses souvenirs, dans sa mélancolie et dans son bonheur perdu.

Lion (23 Juillet au 22 Août)

Lorsqu’ils sont tristes, les Lions sont angoissés et s’énervent très vite.

Ils affichent leur stress sur leur visage, mais aiment rarement en parler. Cela vous pousse habituellement à vous effondrer par la suite. A cause de cela vous vous emportez plus facilement et êtes enclins à vous transformer en martyrs.

Personnages autoritaires par nature, ils n’en sont pas moins sympathiques. Toute la complexité de leur personnalité réside dans cette dualité sympathie et autorité. Ils savent gérer les contreparties et adoucir leur discours pour séduire leur entourage. Dans le fond, ils sont remplis de bonnes intentions et se montrent plutôt optimistes dans le regard qu’ils portent sur la vie.

Leur faiblesse se trouve toutefois dans leur caractère bougon. Très exigeants avec eux-mêmes et l’image qu’ils renvoient en société, ce sont des personnes impatientes, qui se replient facilement sur eux-mêmes s’ils n’obtiennent pas ce qu’ils veulent. Cette qualité quelque peu infantile les rend touchants et montre que derrière cette personnalité admirable, se cache un être sensible.

Vierge (23 Août – 22 Septembre)

Le Vierge a tendance à être peu réceptif lorsque les gens tentent de vraiment lui parler. Si vous ne vous sentez pas concerné par cette cause, vous manifestez alors des comportements agressifs et brusques.

Compulsifs, ils deviennent insensible à ce qu’on leur dit lorsqu’ils sont tristes. Déprimés, ils sont à la recherche du conflit et affichent parfois un répondant très direct.

Cartésien de nature, le Vierge est d’un naturel introverti et réservé. Il préfère  écouter son interlocuteur et apprendre à le connaître avant de se dévoiler et lui dire ce qu’il ressent vraiment. De cette manière, il se dévoile peu en société et garde ce côté mystérieux qui séduit et intrigue ses proches.  Cette rigueur de comportement lui confère une grande maturité qui lui permet de se réaliser facilement sur le plan social, familial et professionnel.

Dans ses rapports avec autrui, le Vierge peut paraître distant. Pourtant, il sait s’affirmer à bon escient. Son élément, la Terre, le rend particulièrement juste dans sa manière d’analyser les gens, et lorsqu’il voit ou juge une situation déplaisante ou une attitude déplacée, il n’hésitera pas une seconde à donner son point de vue, au risque de mettre son interlocuteur sur la touche.

gérez la tristesse

Gérez la tristesse

Image source : pixabay 

Balance (23 Septembre – 22 Octobre)

Lorsqu’il est triste, le signe de la Balance peut aussi devenir très lunatique et se traduit pas un sentiment d’instabilité et des sautes d’humeur. Il devient alors insociable, ou veut avoir très peu de contact avec les autres bien qu’il affiche  souvent un sourire sur son visage. Même quand il est désespéré, il essaye malgré tout de garder son calme.

En société, la Balance est appréciée pour son tact. Il fait preuve d’une grande justesse dans sa manière de s’adresser à leur proche et laisse penser qu’il est compréhensif. Sa gentillesse et son dévouement pourraient laisser croire qu’il est facilement manipulable. Mais en vérité, il est très difficile d’influencer une personne Balance dans la mesure où celle-ci est particulièrement consciente de ses propres faiblesses, et des dangers du monde qui l’entoure. Au contraire, la Balance sait se montrer opportuniste et tirer parti d’une situation donnée. C’est en jouant son rôle de balance, en pesant les tenants et les aboutissants d’une situation, qu’il détermine si les bénéfices justifient les efforts entrepris.

Les personnes Balance éprouvent régulièrement le besoin de se retrouver seules, afin de faire le point sur leur propre situation. Ce n’est pas pour autant qu’ils sont solitaires, bien au contraire ! Ils se réalisent pleinement en société et entourés. Ils apprécient le contact extérieur et apprennent beaucoup de leur interlocuteur. On les apprécie pour leurs qualités de diplomate, de médiateur et même de psychologue. Ils comprennent parfaitement toutes les facettes comportementales de l’homme sans en saisir pour autant le ressenti, et se montrent assez tolérants.

Scorpion (23 Octobre – 21 Novembre)

Il peut aussi arriver au Scorpion d’être changeant, mais d’une manière violente et agressive.Il devient très hostile à la moindre baisse de moral. Isolé, il est sujet à des changements d’humeur parfois violents.

Vos pensées vous rendent fou, et vous mènent ainsi à vous isoler. Il est alors très mélancolique et paranoïaque : ses pensées deviennent leurs pires ennemies.

Le Scorpion n’hésite pas à laisser derrière lui les personnes et les choses qui le ralentissent. Il a le regard résolument porté vers l’avant et considère son expérience personnelle, les choses qui ont marqué son passé, comme un moteur pour aller de l’avant. En ce sens, c’est un signe qui représente bien sa saison : l’Automne c’est-à-dire une période de transition pendant laquelle les feuilles mortes laissent place à de nouveaux éléments.

C’est un être très profond qui sait aller au bout des choses. Il évoque pour beaucoup le fantasme et la passion. Déterminé dans ce qu’il entreprend, c’est aussi un penseur, un philosophe et un idéaliste. Il est capable de s’investir au nom de valeurs qu’il estime supérieures, et de s’oublier lui-même au profit d’une cause plus noble. En ce sens, il suscite l’admiration de son entourage.Il se démarque par son sang-froid et la maîtrise de soi. Il sait canaliser son énergie, maîtriser ses instincts primaires, et rester calme lorsqu’il est face à un problème.

Sagittaire (22 Novembre – 21 Décembre)

Lorsque le Sagittaire est déprimé, il devient une version plus sérieuse de lui-même. Vous devenez léthargique et très angoissé, ce qui peut totalement chambouler votre ressenti. La tristesse le paralyse totalement et parfois il a besoin d’utiliser des « remèdes » pour y échapper. Il devient alors moins tolérant et craint l’avenir.

Derrière sa joie de vivre, il se cache un personnage souvent insatisfait, sensible aux injustices, qui comprend que la vie n’est pas rose tous les jours. Derrière ce masque de bonne humeur, le Sagittaire cache une personne réaliste, fragile, qui a du mal à accepter les choses telles qu’elles sont, et qui se heurte à l’impossibilité de les changer.

Le Sagittaire est aussi  très sensible aux critiques. Contrairement aux apparences, il subit de plein fouet les médisances de son entourage et les injustices auxquelles il est confronté. Dans ses moments de détresse, le Sagittaire peut se montrer jaloux, susceptible et irrité. Certaines choses l’affectent tout particulièrement, notamment lorsque l’on s’attaque à son amour propre. Un conseil, si vous l’avez froissé, pensez à lui demander pardon. Le Sagittaire accepte volontiers les excuses et passe à autre chose facilement.

Capricorne (22 Décembre – 20 Janvier)

La tristesse du Capricorne se traduit pas une démotivation complète. Tout semble être sans espoir. Plus rien n’a de goût, même s’il essaye de continuer comme si de rien n’était.  Les sentiments de tristesse peuvent aussi le rendre désespéré. Cela vous empêche de vaquer à vos activités quotidiennes, bien que vous y soyez déterminé. Vous commencez à perdre l’intérêt pour beaucoup de choses.

Le Capricorne sait rester discret sur ses émois  et préfère garder ses états d’âmes pour lui. C’est son  moyen de se protéger des autres et du regard extérieur. Avec ses proches, il se dévoile davantage et laisse entrevoir une personnalité touchante, parfaitement consciente des enjeux économiques et de l’environnement géopolitique qui l’entoure.

On retrouve son attachement à Saturne dans son attrait pour l’organisation. Relativement conformiste, il s’épanouit dans un environnement régi par des lois, des règles. Les injustices le touchent profondément et les tromperies le déçoivent au plus haut point. Il aime quand tout paraît équilibré, quand les êtres humains restent à leur place. Il n’aime pas les dominants et encore moins être dominé.

Verseau (21 Janvier – 18 Février)

Les temps de tristesse vous poussent à vous tourner vers l’isolement et la solitude étant donné que vous vous détachez du monde qui vous entoure.

Triste, il se murera dans le silence et aura souvent le sentiment de gêner ou de ne pas être à sa place. Il cherchera inévitablement  à se détacher des autres, même s’il fera tout pour paraître heureux. Les Verseaux mettent en avant une image de bonheur, mais à l’intérieur il y a un long silence de mal-être.

En société, le Verseau surprend par son imagination, par sa personnalité assumée, parfois même excentrique. C’est un interlocuteur passionnant qui suscite l’admiration et qui ne manque jamais d’arguments pour permettre à son interlocuteur de l’accompagner dans son imaginaire. Avec ses amis, il aime refaire le monde. Ouvert et tolérant, il sait être à l’écoute et se montre particulièrement réceptif et compréhensif quand une personne donne un avis contraire au sien. Pour lui, la dialectique est un moyen de faire avancer les choses, un moyen d’ouvrir les portes de l’imagination et de conduire ses interlocuteurs vers un imaginaire collectif.

Toutefois, il a du mal à canaliser son énergie et s’enlise parfois dans des situations insolubles. Sa nervosité naturelle le rend irritable lorsque les choses ne se passent pas comme il l’aurait souhaité. Le Verseau a du mal à rester en place et abhorre les demi-mesures. Son désir d’aller au bout des choses laissent parfois place à de l’obsession. Il a également du mal à comprendre les individus avec une personnalité en retrait. Il aimerait que son entourage soit plus dynamique. De ce fait, il peut dire des choses déplacées et faire preuve de maladresse quand il reproche quelque chose à un ami.

Poissons (19 Février – 20 Mars)

La tristesse chez les Poissons engendre encore plus de tristesse dans leur monde, vu qu’ils ont souvent tendance à plonger dans de vieux mauvais souvenirs qui ont eu lieu dans le passé. Tristes, ils ont des pensées obsessionnelles et ne se souviennent que de leurs malheurs. L’anxiété les isole, ce qui les enferme encore plus dans cette hyper-sensibilité. Cela vous rend anxieux et vous ressentez souvent le besoin d’être seul.

Ils sont très sensibles à la musique et à l’art de manière plus générale. Ils savent faire marcher leur cinq sens pour apprécier toute la complexité d’une œuvre. D’un naturel rêveur, ils consomment l’art et vivent pleinement les émotions que l’artiste cherche à délivrer. C’est pour eux un échappatoire et ça leur permet de lâcher prise sur la dure réalité qui les attriste. D’une façon générale, ils sont pessimistes et ont du mal à affronter l’environnement dans lequel ils vivent. Ils conçoivent la misère du monde comme un fardeau  devant lequel ils se sentent impuissants. Dans leurs moments les plus difficiles, ils s’abandonnent à l’alcool et la drogue comme seul échappatoire.

Les Poissons sont fragiles sur le plan spirituel et ont besoin de reconnaissance. Le contact extérieur leur fait le plus grand bien et les relations qu’ils entretiennent avec leurs proches leur permettent d’avoir une véritable contenance. Ils apprennent beaucoup de leur entourage qui peut être un véritable tremplin dans leur vie.

– Source: http://www.espritsciencemetaphysiques.com/signe-gerez-la-tristesse-douleur.html#sthash.0UgYIYqK.dpuf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *