Arbre de vie, fleur de vie, graine de vie

La fleur de vie est une forme géométrique sacrée, une figure géométrique parfaite utilisée comme motif de décoration et comme objet de méditation.
Elle se compose de 7 cercles dont le centre se trouve sur la circonférence de six cercles de même taille.

La Fleur de Vie est une figure géométrique composée d’une juxtaposition de plusieurs cercles égaux, reliés centre-à-centre. Cette figure, utilisée comme un motif décoratif depuis des temps immémoriaux, forme un modèle semblable à une fleur avec une structure hexagonalesymétrique.

La figure est constituée de sept cercles ou plus1, le centre de chaque cercle étant sur la circonférence de six cercles environnants du même diamètre. Cependant, les cercles environnants n’ont pas besoin d’être clairement ou complètement dessinés ; en fait quelques symboles antiques, qui sont interprétés comme des exemples de la Fleur de Vie, ne contiennent qu’un cercle ou un hexagone.

Drunvalo Melchizedek, un auteur du mouvement New Age, a associé ces figures à la Géométrie sacrée, affirmant qu’elles représentent des croyances spirituelles antiques et qu’elles dépeignent les aspects fondamentaux de l’espace et du temps2,3. Melchizedek prétend que le Cube de Métatron (en) se retrouve dans la Fleur de Vie et que les Solide de Platon ( ? a démontrer géométriquement pour le dodécaèdre et l’icosaèdre) qui la composent agissent comme un modèle duquel toute vie jaillit4,5.

La Fleur de Vie et la Graine de Vie sont liées par des auteurs New Age avec le prophète Biblique Hénoch, l’Archange Metatron, les six jours de Création, le Vesica piscis le symbole religieux et des Anneaux borroméens2,3.

On peut voir un premier exemple d’un modèle répétitif construit comme le modèle de la Fleur de Vie dans les pièces assyriennes du Musée du Louvre7. Le design fait partie d’un seuil d’albâtre mesurant 2.07 par 1,26 mètre appartenant au palais du roi Assurbanipal à Dur-Sharrukin en Assyrie, et daté de 645 av. J.-C.8 On peut voir d’autres spécimens au British Museum9. Ils sont probablement conçus pour correspondre avec les tapis du château.

On peut voir cinq gravures ressemblant à la Fleur de Vie sur une des colonnes de granit du temple d’Osiris (Abydos) à Abydos (Égypte), et cinq supplémentaires sur une colonne en face du bâtiment ; gravées dans l’ocre rouge, certaines sont très difficile à distinguer à cause de l’érosion.

Le vaste corpus de dessins de figures géométriques de Leonardo da Vinci du Codex Atlanticus contient quelques figures ressemblant à la Fleur de Vie et des modèles semblables.

La Géométrie sacrée peut être décrit comme un système de croyances attribuant une valeur religieuse ou culturelle à plusieurs formes géométriques fondamentales. Selon ce système de croyances, les modèles de base de l’existence sont perçus comme sacrés et leur contemplation est la contemplation de l’origine de toute la chose. En étudiant la nature de ces formes et leur relation entre elles, on cherche à comprendre les lois scientifiques, philosophiques, psychologiques, esthétiques et mystiques de l’univers11.

On considère la Fleur de Vie comme un symbole de géométrie sacrée, contenant d’anciennes valeurs religieuses et dépeignant les formes fondamentales d’espace et du temps2,3,12. Cette «marguerite» est aussi utilisée à une échelle plus petite comme un dispositif utilisé en construction de bâtiments.

La géométrie sacrée ne peut plus être considérée comme croyance à la vue de la physique vibratoire, elle n’est pas reliées à la religion, même si certaines l’ont utilisé.

Nassim Haramein a décodé la forme géométrique connue sous le nom "d'Arbre de vie" (Tree of Life). 10 séphiroths (http://fr.wikipedia.org/wiki/Sephiroth_(Kabbale)),soit 10 grands principes créateurs, représentés sous formes de boules, de "globes d'or".Ces principes manifestent dans la création du monde fini le Pouvoir Suprême du En Sof, l'Infini.Un Arbre de Vie représente, une fois contracté (lorsque que l'on fait glisser les 6 séphiroths du haut vers le bas: https://www.youtube.com/watch?v=4nDyRhR49X8), un tétraèdre avec un octaèdre au-dessus.En prolongeant les lignes manquantes (vecteurs) de cette géométrie en 2D, afin d'avoir une forme en 3D, on obtient un tétraèdre étoilé: http://fr.wikipedia.org/wiki/Octangle_étoiléIl en faut 8 pour recréer la structure de 64 tétraèdres découverte par Nassim, qui représente la première octave de la seule géométrie fractale en 3D en parfait équilibre (car elle possède en son centre le vecteur d'équilibre découvert par Richard Buckminster Fuller.Cette animation montre bien que tandis que la structure grandit, on obtient à chaque fois, un nouvel équilibre vectoriel (Cuboctaèdre – http://www.f-lohmueller.de/pov_tut/geo/geom_260f.htm):https://www.youtube.com/watch?v=1uZ3CKsYUAUPar chance, la Kabbale nous parle de quatre mondes, dont 4 arbres, et il y a un principe réflexif, 2 rayonnements de Lumière émanée, ce qui nous donne bien les 8 tétraèdres étoilés nécessaires.Cette animation est issue du DVD "Black Whole" qui est disponible, ainsi que celui de "Crossing the Event Horizon", ici:http://resonance.is/explore/store/The Resonance Project – Página Oficial Hispana • The Resonance Project • Géométrie sacrée

Publié par Resonance Science Foundation – Français sur mercredi 14 mai 2014

Nassim Haramein a décodé la forme géométrique connue sous le nom « d’Arbre de vie » (Tree of Life).

 

Le Triquetra ou « Trépied de la vie » ou Anneaux Borroméens est formé d’un troisième cercle étant ajouté au Vesica piscis, où le centre du troisième cercle est situé à l’intersection des circonférences des deux premiers cercles2. Le triquetra a été utilisé comme un symbole sacré dans un certain nombre de religions païennes, y compris le paganisme celtique et germanique, avant l’Antiquité. Dans la religion néopaïenne de Wicca, le triquetra symbolise les Triples Déesses de la Lune; et aussi ses trois royaumes de Terre, ciel et mer. Dans la religion chrétienne, le Trépied de vie a été utilisé pour symboliser le Père, le Fils et l’Esprit Saint ; la Trinité.