La Pierre Vulture de Göbekli Tepe relate l’impact dévastateur d’une comète.

D’anciennes pierres gravées confirment que la Terre a subi un impact de comète aux environs de 11 000 avant J-C. Cet événement dévastateur fit disparaître les mammouths laineux et fut à l’origine de l’essor des civilisations.

Des experts de l’université d’Édimbourg ont analysé les mystérieux symboles gravés sur les piliers de pierre de Göbekli Tepe, dans le sud de la Turquie, pour voir s’ils avaient un lien avec les constellations.

Göbekli Tepe l’ Un des plus ancien temple au Monde Anatolie du Sud de la Turquie

(prononcé [ɟøbekli Tepe], « Potbelly Hill »)

Au sommet d’une crête de montagne dans la région de l’ Anatolie du Sud de la Turquie moderne, à environ 12 km (7 mi) au nord -est de la ville de Sanliurfa. Le tell a une hauteur de 15 m (49 pieds) et est d’ environ 300 m (984 ft) de diamètre. [4] Il est d’ environ 760 m (2493 pi) au- dessus du niveau de la mer.

Le tell comprend deux phases d’utilisation rituelle datant du 10e – 8e millénaire avant notre ère. Pendant la première phase, Néolithique pré-céramique A (PPNA), les cercles de piliers en pierre en forme de T massives ont été érigés. Plus de 200 piliers en 20 cercles sont actuellement connus par des levés géophysiques. Chaque pilier a une hauteur maximale de 6 m (20 pieds) et un poids pouvant aller jusqu’à 20 tonnes. Ils sont montés dans des douilles qui ont été creusées dans la roche mère. [5] Dans la deuxième phase, néolithique pré-céramique B (PPNB), les piliers érigés sont plus petits et se tenaient dans des salles rectangulaires avec des planchers de chaux polie.

Les marques suggèrent qu’un essaim de fragments cométaires frappèrent la Terre à l’époque où l’arrivée d’un mini-âge glaciaire bouleversa entièrement le cours de l’histoire humaine.

Erares sculptures de pierre confirment qu’une comète a frappé la Terre vers 11 000 avant Jésus-Christ, un événement dévastateur qui a anéanti des mammouths laineux et déclenché la montée des civilisations.

Des experts de l’Université d’Edimbourg ont analysé des symboles mystérieux gravés sur des piliers de pierre à Gobekli Tepe, dans le sud de la Turquie, pour savoir s’ils pouvaient être liés à des constellations.

Les marques suggèrent qu’un essaim de fragments de comètes a frappé la Terre exactement au même moment qu’un mini-âge de glace a frappé, changeant le cours entier de l’histoire humaine.

Les scientifiques ont spéculé pendant des décennies qu’une comète pourrait être à l’origine de la chute soudaine de la température au cours d’une période connue sous le nom de Dryas plus jeune. Mais récemment la théorie a semblé avoir été démystifiée par la nouvelle datation des cratères de météorites en Amérique du Nord où la comète aurait frappé.

Le Dryas c’est quoi?

Après la fin du Würm, le réchauffement qui a conduit au climat que nous connaissons actuellement a été interrompu par une nouvelle période froide, le Dryas.
De 14.000 à 9.000 ans BP environ, les températures ont à nouveau baissé, sans retrouver toutefois des valeurs aussi basses qu’au cours de la glaciation précédente.
Ce refroidissement a été suivi par un réchauffement extrêmement rapide, le passage du Dryas récent au Boréal s’étant produit en moins de dix ans ! Quelle peut être la cause d’un revirement aussi subit des températures …

https://fr.sott.net/article/1899-Le-resultat-de-l-impact-du-Dryas-recent-et-les-cycles-de-catastrophes-cosmiques-les-climatologues-se-reveillent

Cependant, quand les ingénieurs ont étudié les sculptures d’animaux faites sur un pilier connu sous le nom de Pierre du Vulture  à Gobekli Tepe, ils ont découvert que les créatures étaient en fait des symboles astronomiques qui représentaient les constellations et la comète.

L’idée avait été initialement mise en avant par l’auteur Graham Hancock dans son livre Magiciens des dieux cet auteur parle entre autre d’une tablette cunéiforme appelée Madeleine Dainess qui montre ce site sous forme de symbole. Vous pouvez voir la tablette trouvée à l’initiative de la bibliothèque numérique cunéiforme à travers ce lien : http://bit.ly/1XjfBIU. Elle a été fouillée à Susa (maintenant chut dans l’Iran moderne) et date à la période d’Uruk v, 3500-3250 AV. J c). Comme il a été noté, il s’agit d’un fragment de ce qui était à l’origine un comprimé beaucoup plus grand.

La Pierre du Vulture, à Göbekli Tepe CRÉDIT: ALISTAIR COOMBS

Analyse des symboles

 

Grâce à un programme informatique montrant la localisation des constellations au-dessus de la Turquie il y a des milliers d’années, ils ont pu déterminer que l’impact de la comète s’est produit en 10 950 av. J-C, au moment précis où débuta le Dryas, d’après les données des carottes de glace du Groenland.

Comme il coïncide approximativement avec l’émergence de l’agriculture et des premières civilisations néolithiques, ce Dryas est considéré comme une période cruciale pour l’humanité.

Avant l’impact de la comète, de vastes étendues de blé et d’orge sauvages permettaient aux chasseurs nomades du Moyen-Orient d’établir des camps de base permanents. Mais suite à l’impact, les dures conditions climatiques forcèrent les communautés à se rassembler et à trouver de nouvelles façons de maintenir les cultures, par l’arrosage et l’élevage sélectif. En commençant de cette manière, l’agriculture permit l’essor des premières villes.

Les chercheurs d’Édimbourg disent que depuis des millénaires, les sculptures semblent avoir gardé de l’importance pour les gens de Göbekli Tepe. Cela suggère que l’événement et le climat froid qui suivit eurent de très importantes conséquences.

 

Position du Soleil et des étoiles au solstice d’été de 10 950 avant J-C. Crédit : Martin Sweatman et Stellarium.

Position du Soleil et des étoiles au solstice d’été de 10 950 avant J-C. Crédit : Martin Sweatman et Stellarium.

 Le Dr Martin Sweatman, de l’ Université de l’ École de génie d’Édimbourg , qui a dirigé la recherche, a déclaré:

« Je pense que cette étude, ainsi que la découverte récente de l’anomalie du platine dispersé à travers tout le continent nord-américain, scelle pratiquement l’affaire en faveur d’un impact cométaire à l’époque du Plus Jeune Dryas.Notre travail sert à étayer ces preuves physiques. Ce qui se passe ici, c’est un processus de changement de paradigme. Il semble que Göbekli Tepe soit, entre autres, un observatoire de surveillance du ciel nocturne. L’un de ses piliers semble avoir servi de monument commémoratif de cet événement dévastateur – sans doute le pire jour de l’histoire depuis la fin de l’ère glaciaire. »

On pense que Göbekli Tepe est le site du plus ancien temple du monde. Datant d’environ 9000 avant J-C, il précède Stonehenge d’environ 6000 ans.

Les chercheurs pensent que les gravures avaient pour but de consigner l’événement cataclysmique, et que la sculpture supplémentaire montrant un homme sans tête, peut attester d’une catastrophe humaine et d’une perte de vie considérable.

                                                                                                                                                                                 

Le symbolisme sur les piliers indique également que les changements à long terme dans l’axe de rotation de la Terre ont été enregistrés à ce moment en utilisant une forme précoce d’écriture, et que Gobekli Tepe était un observatoire des météores et des comètes.

Mais malgré l’ancienneté des piliers, le Dr Sweatman ne croit pas que ce soit le premier exemple d’astronomie dans le registre archéologique.

« Beaucoup de peintures rupestres paléolithiques et d’artefacts avec des symboles animaux similaires et d’autres symboles répétés suggèrent que l’astronomie pourrait être très ancienne », a-t-il dit.

« Si vous considérez que, selon les astronomes, cette comète géante est probablement arrivée dans le système solaire interne il y a 20 à 30 mille ans, et cela aurait été une caractéristique très visible et dominante du ciel nocturne, il est difficile de voir comment les personnes âgées auraient pu ignorer cela étant donné les conséquences probables.  »

La recherche est publiée en Archéologie et Archéométrie Méditerranéennes.

Source: https://www.telegraph.co.uk/science/2017/04/21/ancient-stone-carvings-confirm-comet-struck-earth-10950bc-wiping/

Pour continuer sur le site de Gobekli Tepe:

Bientôt ouverture au public:

 https://archaeologynewsnetwork.blogspot.fr/2018/03/concrete-poured-on-worlds-oldest-temple.html#juALvgTZWhXd21bu.97

Voir aussi un film qui sortira bientôt courant juin 2018!

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *