Les scientifiques font une découverte majeur sur l’ADN et son comportement dans l’espace.

L’astronaute américain Scott Kelly a passé presque un an dans l’espace et à son retour, il n’a plus exactement le même profil biologique et génétique que son frère jumeau resté sur Terre. Ses chromosomes ont rallongés! Phénomènes qui pourrait s’expliquer par le stress qui perturbe notre corps ou les différents radiations que les astronautes reçoivent lors de leur sortie.

 « Le vol spatial a un effet direct sur la partie la plus importante de l’expression génétique », atteste Michel Viso, du CNES, le centre d’études spatial sur Europe 1. Ecoutons plutôt:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *