D’après la page Facebook de Radio-Canada Science

 https://www.facebook.com/radiocanada.science/videos/1454841321231044/?hc_ref=ARSRPzrpPTsE6ba75EaimPu-1wq_mVbSZ-eeRw8AllRVK4svolEt03UnrG1ghVuuBBU&fref=gs&dti=223128957882582&hc_location=group

et le CNRS, https://www.dailymotion.com/64c45c23-37aa-4d12-920c-f0772014bba8

les techniques de datation ont fait beaucoup de progrès avec la méthode radioactive «uranium-thorium» qui permet désormais de remonter jusqu’à – 600 000 ans, et n’est pas limitée à la matière organique comme le carbone 14 : elle marche aussi avec les minéraux sédimentaires comme les stalagmites.

La grotte de Bruniquel, en France, abrite une structure particulière, faite de plus de 400 morceaux de stalagmites juxtaposés. De nouvelles analyses montrent qu’elle a été construite il y a 175 000 ans, à l’époque de Néandertal, une surprise pour les experts, comme l’explique cette vidéo.

Cette découverte montrerait que l’homme moderne qui vivait en Afrique et pas encore en Europe, n’était finalement pas tout seul mais que cette ancienne civilisation qu’est l’homme de Néandertal vivait dans des grotte en profondeur comme un véritable maçon!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *